Vos questions sont entre de bonnes mains

Mycose intestinale

Partager
Envoyer par email

Les mycoses ne sont pas uniquement visibles à la surface du corps, mais peuvent aussi se développer sur certains organes internes : c'est notamment le cas de la mycose intestinale et de la mycose de l'oesophage.

Mycose intestinale : définition

À l'état normal, la peau et les muqueuses accueillent des champignons dont la présence est normale.

En revanche, un état de santé déficient, une nutrition trop riche en sucres, un stress ou encore un état d'anxiété peuvent modifier l'état de la flore et mettre à mal nos muqueuses.

Les champignons se multipliant alors de façon désordonnée, la muqueuse intestinale se « surpeuple » de son hôte, le Candida albicans : cela occasionne une candidose.

Symptômes de la mycose intestinale

Des troubles peuvent faire penser à une mycose intestinale, comme :

  • une fatigue inhabituelle et persistante ;
  • des diarrhées ;
  • des ballonnements et des gaz ;
  • des douleurs parfois aiguës au niveau du ventre ;
  • un état d'anxiété ;
  • des maux de tête et migraines à répétition, etc.

Important : certains symptômes peuvent faire penser à une mycose intestinale, mais signer en réalité une colite, ou encore des calculs. D'où l'importance de la consultation médicale.

Diagnostic

La consultation d'un médecin est toujours indispensable pour valider le diagnostic et ne pas confondre une autre maladie des intestins avec une mycose.

Pour faire son diagnostic, le médecin peut être amené à réaliser :

  • une prise de sang ;
  • un examen des selles ;
  • si nécessaire, une coloscopie.

Traiter la cause de la mycose

Grâce à un traitement antifongique, la mycose des intestins se soigne bien.

  • En revanche, les récidives peuvent être fréquentes, car certaines personnes sont plus prédisposées à développer des candidoses que d'autres.
  • De même, l'alimentation peut être un facteur déclenchant (suralimentation, trop de sucres...).

Ainsi, pour éviter les mycoses chroniques, il faut soigner non seulement les symptômes, mais aussi la cause :

  • stress ;
  • mauvaise alimentation ;
  • suralimentation ;
  • diabète ignoré, etc.

Prévention de la mycose intestinale

Quelques gestes préventifs sont à prendre pour éviter de développer une mycose intestinale :

  • avoir une alimentation équilibrée ;
  • éviter les excès de sucreries, de sodas, de boissons alcoolisées ;
  • pendant la durée du traitement, éviter aussi le miel, la confiture, le sirop d'érable et certains fruits ;
  • bien se nettoyer les mains pour préparer le repas et avant de se mettre à table ;
  • bien laver les fruits et les légumes ;
  • lors d'un traitement antifongique, réduire, voire supprimer les glucides (pain, pommes de terre...) et les fromages fermentés ;
  • ne pas laisser s'installer le muguet, la perlèche ou la langue noire, qui risquent ensuite de s'étendre à tout le système digestif puis aux intestins ;
  • prendre un complément de probiotiques, afin de rétablir un équilibre non seulement de la flore digestive, mais aussi de la flore intestinale.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
patrick o.

médecin

Expert

pierre-alain mayeux

medecine esthetique paris 8 dr mayeux | medecin esthetique et laser

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.